Un Palestinien tué par des tirs israéliens — Gaza

Claudine Rigal
Mai 11, 2018

Depuis plus de 7 ans et plus de 25 000 articles, nous tentons de fournir des informations précises et originales qui seraient passées inaperçues dans d'autres médias.

Dix-huit des Palestiniens blessés ont été atteints par balle tandis que le reste des manifestants ont été traités après avoir inhalés des fumées venant de pneus brulés par leur propre soins et du gaz lacrymogène tiré par les forces israéliennes stationnées à la frontière.

176 autres émeutiers palestiniens ont été blessés dont un jeune âgé de 16 ans alors qu'il tentait de faire décoller un cerf-volant muni d'un cocktail Molotov.

Selon le Croissant-Rouge palestinien, un émeutier a été blessé par un tir à balle réelle de Tsahal. Il a également fait référence à des manifestations à la barrière de sécurité, et a précisé qu'ils continueraient jusqu'à ce que le blocus israélien de la bande de Gaza soit levé.

Ce décès porte à 53 le nombre de Palestiniens tués depuis le début, le 30 mars, du mouvement de protestation appelé la " Grande marche du retour ".

Selon les services de lutte contre l'incendie, les cerfs-volants ont déjà brûlé plusieurs hectares de plantation dans les zones israéliennes proche de Gaza.

La plupart des manifestants se tiennent à relative distance de la barrière frontalière, lourdement gardée par les soldats israéliens. La manifestation de vendredi a lieu à l'approche du transfert lundi de l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, et de la commémoration mardi de la "Nakba" (la catastrophe, en arabe) qui marque pour les Palestiniens la création de l'Etat d'Israël et l'exode de centaines de milliers de Palestiniens.

Cette décision a ulcéré les Palestiniens, qui considèrent la partie orientale de Jérusalem comme la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL