Une erreur informatique prive de mammographie 450 000 Britanniques

Evrard Martin
Mai 3, 2018

" Selon les dernières estimations que j'ai reçues de PHE, on estime qu'entre 2009 et 2018, 450.000 femmes âgées de 68 à 71 ans n'ont pas été invitées à faire leur dernier dépistage ", a-t-il déclaré.

C'est le ministre de la Santé, Jeremy Hunt, qui a donné cette estimation devant le Parlement, mercredi 3 mai, reconaissant une "déficience grave".

C'est une analyse de données menée par l'organisme de santé Public Health England (PHE) qui aurait permis de détecter le bug. En conséquence, le ministre a annoncé l'ouverture d'une enquête indépendante, rapporte Libération. Elles sont au moins 135, peut-être jusqu'à 270 femmes, dont la mort a été prématurée à cause d'une erreur informatique.

Pour autant, le ministère a cherché à relativiser la portée de ces retards de dépistage, arguant: "à ce stade, il n'est pas clair qu'ils aient entraîné des dommages évitables ou des morts". Le ministre de la Santé précise cependant qu'il est "peu probable" que ce bilan soit "supérieur", et qu'il pourrait être "considérablement inférieur".

Pour Emma Greenwood, une responsable du centre britannique de recherches sur le cancer (Cancer Research UK), il est "très inquiétant d'apprendre que tant de femmes n'ont pas été invitées à subir un dépistage sur une longue période de temps".

Au Royaume-Uni, une mammographie est proposée automatiquement par l'envoi d'un courrier à toutes les femmes de plus de 50 ans et jusqu'à leurs 70 ans, et ce tous les trois ans.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL