Une salle de prière musulmane fermée par la préfecture de l'Hérault — Gigean

Claudine Rigal
Mai 16, 2018

L'arrêté doit être officialisé dans les heures qui viennent ce mercredi.

Ce lieu de prière était fréquenté par une centaine de fidèles, dont beaucoup n'étaient pas des habitants de la commune mais des gens de l'extérieur dont certains connus pour leur radicalisation.

Le lieu de culte musulman de Gigean sera fermé. Le religieux aurait formulé des appels à la haine et à la discrimination envers les femmes, les juifs et les chrétiens. La durée de la fermeture est fixée pour 6 mois à la suite de la décision du préfet de l'Hérault Pierre Pouëssel. D'après la préfecture, l'imam avait une position ambiguë sur le jihad et des fidèles radicalisés s'y seraient réunis. Ce dernier aurait exercé un prosélytisme radical auprès des fidèles.

En novembre 2015, la salle de prière avait été perquisitionnée dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attaques terroristes de Paris, du 13 novembre.

Invité de la matinale de RTL le 16 mai, Gérard Collomb, qui ne s'est pas exprimé au sujet de la salle de prière de Gigean, a rappelé qu'une mosquée salafiste avait été fermée à Marseille à la fin de l'année 2017.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL