Yvelines: Hélène Le Moignic condamnée pour violences conjugales

Pierre Vaugeois
Mai 26, 2018

C'est une affaire révélée par Le Parisien : Hélène Le Moignic, connue pour son rôle dans la sitcom Les Filles d'à côté dans les années 1990 sur TF1, est jugée ce jeudi au tribunal correctionnel de Versailles pour violence conjugale. Elle a été condamnée dans la soirée à deux mois de prison avec sursis. Le quotidien la décrit d'ailleurs comme une femme blonde usée par la vie et psychologiquement très fragile. Lors du procès, la magistrate a révélé que, le 29 décembre dernier, les gendarmes s'étaient rendus chez Serge (qui partageait la vie de l'ex-actrice depuis cinq) à Bazainville dans les Yvelines. De nombreux dégâts sont constatés dans l'habitation comme des meubles détruits et les carreaux de l'entrée brisés. Serge, de son côté, a confirmé qu'elle avait bien pris un tableau pour lui donner un coup sur la tête.

Face aux accusations portées par son ex-conjoint, l'actrice de 54 ans nie tout en bloc, et affirme elle-même être la victime dans l'histoire. Interrogée par les gendarmes, elle a expliqué qu'elle était dans une relation toxique avec cet homme. "Et finalement, quand la réalité s'est imposée, j'ai explosé", a-t-elle expliqué.

Souffrant de "tendances paranoïaques" d'après un médecin-psychiatre, il serait "difficile de comprendre si cette femme est un agresseur ou une victime", continue l'expert. Elle affirmerait que c'est elle qui est victime des violences de son compagnon et non le contraire.

Son avocate, Maître Carine Tarlet, justifie l'acte de sa cliente en évoquant "une relation néfaste" avec un homme qui avait fait de sa cliente "une esclave sexuelle", relatele Parisien. Le conseil de son ex-compagnon a pour sa part demandé au tribunal qu'Hélène Le Moignic "laisse son client en paix".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL