Alzheimer : le déremboursement des médicaments est contesté en Martinique

Evrard Martin
Juin 6, 2018

La maladie d'Alzheimer se traduit par une dégénérescence du cerveau et des pertes de mémoire. En Martinique on recense près de 9000 malades. Cette mesure concerne quatre médicaments (Aricept, Ebixa, Exelon, Reminyl) et leurs génériques. Ils étaient jusque-là remboursés à hauteur de 15%.Les patients et leurs proches en Martinique ont bien du mal à comprendre cette décision du gouvernement. Pourtant, depuis les années 80, de nombreux traitements ont été prescrits aux patients, malgré des effets secondaires nombreux. D'autant, analyse Challenges , la ministre " ancien médecin, s'est donc attaquée à ce double tabou: celui de la prise en charge médicamenteuse et celui des modalités de traitement de cette maladie qui touchera, selon la Haute autorité de santé, pas moins d'un million de personnes en 2020. Dès le 1er août, elles ne seront plus remboursées par la sécurité sociale.

L'association France Alzheimer a déjà manifesté son inquiétude: supprimer le remboursement partiel de ces médicaments par l'Assurance maladie provoquerait une iniquité entre les familles qui pourront les payer et celles qui ne pourront pas.

Il est vrai toutefois que la prise en charge des démences (Alzheimer, Parkinson, etc.) souffre de carences fortes, et nécessiterait une mobilisation et des moyens plus importants de la part des pouvoirs publics.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL