Bleus : Déjà en 98, Thierry Henry désignait Griezmann comme la relève

Solenn Plantier
Juin 12, 2018

Si on ne connaît pas l'identité d'un des deux enfants âgés de sept ans, le second est tout simplement Antoine Griezmann, qui habitait non loin de là à l'époque, à Mâcon (Franche-Comté).

La chaîne W9 diffusait lundi soir un documentaire sur le parcours de l'équipe de France lors du Mondial 1998, "Minute par minute: France 98, le sacre d'une nation".

C'est une image d'archive qui vaut de l'or. La scène se passe à Saint-Jean-d'Ardières au nord de Lyon avant le troisième match de poule contre le Danemark, au stade de Gerland (victoire 2-1). Affublé du maillot officiel des Bleus, il demande aux joueurs, bientôt champions du monde, de signer son ballon. Il ne croît pas si bien dire, le Mâconnais est aujourd'hui un des piliers de l'équipe de France de football.

Comme un véritable lanceur de cauris, Thierry Henry qui est maintenant entraîneur adjoint en sélection de Belgique avait confié devant la camera que les petits garçons qui l'encerclaient, au rang desquels un certain Antoine Griezmann, étaient "la relève" des Bleus.

Prophétique, Thierry Henry, tout en signant les ballons des enfants, glisse devant les caméras: "C'est la relève ". Le buteur de 20 ans a vu juste. Réponse le 15 juillet 2018, au plus tard.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL