Boris Becker plaide l’immunité diplomatique pour échapper au FISC anglais — Pognon

Solenn Plantier
Juin 18, 2018

Visé par une procédure de mise en faillite personnelle au Royaume-Uni, Boris Becker veut obtenir l'immunité diplomatique pour son rôle d'ambassadeur de l'Union européenne en République centrafricaine.

Les avocats de l'ancien numéro 1 mondial et triple vainqueur de Wimbledon, 50 ans, ont déposé un recours jeudi devant la Haute cour britannique dans lequel ils font valoir cet argument, rapporte l'agence britannique Press Association (PA). Selon les avocats de l'ancien joueur, cette immunité suppose que toute action légale contre M. Becker devrait être préalablement approuvée par le chef de la diplomatie britannique Boris Johnson et par son homologue centrafricain.

Le tennisman, qui a accumulé des dizaines de millions d'euros pendant sa brillante carrière s'est déjà retrouvé devant les tribunaux en Espagne, en Suisse et en Allemagne, pour des histoires d'impayés. J'ai fait la demande de l'immunité diplomatique comme j'en ai le droit afin de mettre un terme à cette farce.

Boris Becker n'est pas la première personnalité à avoir utilisé un passeport diplomatique centrafricain pour tenter d'échapper à des poursuites judiciaires.

"Nous saluons la nomination de M. Becker pour promouvoir le sport en Centrafrique". Il aurait été attaché sportif, culturel et humanitaire de la RCA, auprès de l'Union européenne. Mais il a égaré les plus prestigieux, notamment cinq de ses six trophées majeurs qui restent introuvables.

En 2002, la justice allemande l'avait condamné à deux ans de prison avec sursis ainsi qu'à 500.000 euros d'amende pour quelque 1,7 million d'euros d'arriérés d'impôts.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL