Des carburants aux stades, Poutine rassurant face aux Russes — Russie

Claudine Rigal
Juin 9, 2018

Le Bureau exécutif du président russe a publié mercredi la transcription de l'entretien. "En même temps, c'est un partenaire de confiance", a-t-il déclaré à propos du président chinois. "Merci beaucoup!", a répondu M.Xi après que Vladimir Poutine une photo et une coupe de rondin dans la main a expliqué que l'intégrité du cadeau serait acheminée en Chine par un avion-cargo.

"Il ne m'en voudra pas si je vous dis que nous avons bu un verre de vodka et que nous avons partagé un morceau de saucisse ", a déclaré le président russe. "A tous les fans de football et aux meilleures équipes de la planète, bienvenue!". "C'est donc un partenaire très agréable pour moi et un fiable et bon ami", a ajouté Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine a également confié qu'il plaçait de grands espoirs dans l'OCS en tant qu'organisation de rang mondial.

Vladimir Poutine n'a pas laissé passer l'occasion de faire un beau geste, assurant à Mme Barakat, qui vivait depuis 13 ans en Syrie quand elle a été blessée, que "les gens comme vous méritent de l'aide et vous allez en recevoir". "Elles [les relations sino-russes] s'appuient véritablement sur une considération réciproque des intérêts de chacun", a-t-il conclu. A Vienne, le président russe a redit qu'il était prêt à rétablir des relations normales avec l'Union européenne.

Après cet entretien, les deux chefs d'Etat ont signé la " Déclaration conjointe de la République populaire de Chine et la Fédération de Russie ", témoigné la signature de plusieurs documents sur la coopération mutuelle et rencontré les journalistes chinois et étrangers.

M. Poutine est arrivé à Beijing vendredi 8 juin pour effectuer une visite d'État en Chine et participera au 18 Sommet de l'OCS qui se tient les 9 et 10 juin à Qingdao, ville côtière de la province du Shandong, dans l'Est de la Chine.

Loin des projecteurs du Mondial, Amnesty International s'est inquiété jeudi pour les défenseurs des droits humains en Russie.

Si le public est cette année absent du studio où M. Poutine ne fait face qu'à deux journalistes, les Russes ont été plus de deux millions à vouloir poser des questions au président, selon les chiffres présentés par la chaîne Rossia 24.

Selon M. Poutine, le partenariat global stratégique sino-russe constitue une priorité pour la diplomatie russe.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL