Deux plaintes déposées contre le Samu — Alsace

Evrard Martin
Juin 3, 2018

La jeune femme était décédée chez elle alors qu'elle avait appelé le Samu, qui avait pris à la légère son appel et lui avait recommandé d'appeler SOS Médecins plutôt que de lui envoyer une équipe.

Alors que le Samu est déjà dans la tourmente après l'affaire Naomi Musenga, dont l'appel à l'aide a été ignoré, deux plaintes ont été récemment déposées contre le Samu de Mulhouse.

Une deuxième plainte a été déposée envers le Samu de Mulhouse, pour des faits remontant cette fois à 2017. Le médecin régulateur estime de son côté qu'il s'agit d'une phlébite et l'oriente vers SOS médecin, tout en précisant qu'il faudra attendre. six heures.

Après un appel au Samu, un homme renvoyé vers SOS Médecins a finalement trouvé une maison médicale qui a appelé. le Samu après un diagnostic. Il décédera quelques jours plus tard. La famille a déposé plainte pour non assistance à personne en danger pour obtenir des explications. Le médecin régulateur du Samu aurait fait deux mauvais diagnostics par téléphone. Il décide finalement de se rendre lui-même aux urgences en voiture où il est immédiatement opéré par un cardiologue pour un infarctus du myocarde. Les médicaments de Christophe Musslin ne sont jamais loin depuis cette nuit de mai 2016, où tout a basculé. Au Samu, on conseille au quadragénaire de prendre du paracétamol et de se recoucher.

L'opération lui a sauvé la vie mais il en garde désormais des séquelles.

Sa soeur a décidé de porter plainte, reprochant au Samu de ne pas s'être déplacé lors du premier appel et à l'hôpital d'avoir fait déplacer son frère lors du changement de chambre, ce qui pourrait avoir provoqué sa défaillance cardiaque. Il ajoute avoir demandé et obtenu une entrevue avec le médecin régulateur présent ce jour-là.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL