Enquête alarmante sur l'addiction des jeunes Français

Pierre Vaugeois
Juin 10, 2018

Alcool, tabac, mais aussi réseaux sociaux, jeux vidéo ou pornographie. le niveau de consommation inquiète.

En ce qui concerne la consommation de drogues, près de 340 000 Français de 14 à 17 ans auraient déjà usé de produits tels que la cocaïne, l'ecstasy ou le GHB. L'addiction aux écrans est aussi importante. Selon les résultats, les jeunes de 14 à 24 ans font. trop d'excès. Aux pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités, tout d'abord en faisant appliquer la loi sur l'interdiction de vente d'alcool et de tabac aux mineurs, estime-t-il. Et les jeunes des milieux défavorisés en sont les premiers consommateurs. Parmi les 18-22 ans, un quart d'entre eux consacre plus de 5 heures par jour à surfer sur les réseaux sociaux et 16 % jouent aux jeux vidéos quotidiennement, pendant plus de 5 heures. "Pour toutes les autres comme l'alcool ou le tabac, on a une évaluation qui sous-évalue d'un tiers, voire de moitié". Et pour 91 %, la pornographie est encore plus accessible.

Des pratiques à risque, comme le rappelle Le Parisien: "risque de dépendance, de maladies graves, d'accidents de la route, d'échecs scolaires, professionnels ou financiers, risques d'isolement, de dépression ou de suicide".

Les campagnes publiques d'information sont vues comme peu efficaces. Grand public, parents et jeunes souhaitent quasi unanimement le remboursement à 100 % de tous les soins anti-addictions, relève le Pr Reynaud.

Les trois fondations commanditaires de l'enquête militent en ce sens, appelant à des mesures concrètes pour une meilleure protection des jeunes, et plus spécialement des mineurs. 5% des 18-24 ans en consommeraient même toutes les semaines.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL