Excellente nouvelle pour les Pharaons avant la Russie — Egypte

Pierre Vaugeois
Juin 20, 2018

Globalement trop effacé même s'il s'est retrouvé dans la plupart des bons coups de son équipe, Salah obtenait un penalty grâce à l'arbitrage vidéo avant de se faire justice lui-même en le transformant (3-1, 71e sp).

Après le large succès face à de faibles Saoudiens en ouverture (5-0), la Russie a de nouveau fait valoir ses arguments offensifs en passant trois buts à l'Egypte, pourtant réputée pour sa solidité en défense (3-1).

Les Russes, portés par un public aussi chaud que jeudi dernier, ont imprimé un gros pressing durant les quinze premières minutes.

A la reprise, les trois buts russes, en autant d'occasions, inscrits en un quart d'heure de temps plièrent la rencontre. Ahmed Fathi (contre son camp), Denis Cheryshev et Artem Dzyuba ont été buteurs pour la sélection russe, et Mohamed Salah (sur penalty) l'a été pour la formation égyptienne. Se qualifier pour la phase finale de sa Coupe du Monde serait un premier objectif d'atteint pour la Russie. La Russie, elle, roule à l'euphorie. L'avant-centre russe a imposé son physique impressionnant (1,94m) dans la surface, et l'axe égyptien n'a pas pu le tenir très longtemps. Une première période animée, mais seulement avec une frappe cadrée. Restait à confirmer contre l'Egypte, ce qui a été fait mardi soir à Saint-Pétersbourg, dans un stade Krestovski survolté.

D'entrée, la Sbornaïa a mis une pression folle sur les buts de El-Shenawy, sans concrétiser. La plus belle fut l'oeuvre de Salah, qui jouait son premier match 24 jours après sa blessure à la clavicule en finale de la Ligue des champions à Kiev. En face, l'Egypte de Mohamed Salah, titulaire ont tenu la barraque dans le secteur défensif avec des actions intéressantes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL