Gaza: réunion mercredi d'urgence de l'Assemblée générale de l'ONU

Claudine Rigal
Juin 13, 2018

Quatre Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza par des soldats israéliens près de la clôture frontalière, selon un nouveau bilan du ministère local de la Santé, lors de nouvelles manifestations émaillées de heurts dans l'enclave palestinienne sous blocus. Ce rassemblement qui se voulait pacifique a été réprimé par les forces d'occupation qui ont usé de balles réelles faisant quatre morts dont un enfant de 14 ans et 600 autres blessés. Plusieurs pays européens ont tenté de dissuader les Palestiniens et les pays arabes.

C'est d'ailleurs après l'utilisation de cartouches de gaz lacrymogène qu'un Palestinien a gravement été blessé au niveau de la figure, la diffusion du gaz ayant continué alors que la cartouche s'était logée dans une cavité de son visage, près du nez.

L'armée israélienne a précisé qu'elle avait dispersé près de 10 000 personnes. Ils ont notamment brûlé des pneus et lancé des pierres en direction des soldats. Mohammed Abed Al-Baba, qui travaille pour l'Afp depuis 2000, a été atteint sous le genou alors qu'il se trouvait à environ 200 mètres de la frontière à l'est de Jabaliya (Nord), revêtu d'un gilet marqué "presse" et d'un casque pour sa protection, a témoigné le photographe. Au moins 129 Palestiniens ont été tués dans la bande de Ghaza par des tirs israéliens depuis le début, le 30 mars, de manifestations le long de la clôture frontalière. Les organisateurs avaient appelé à une journée de mobilisation à l'occasion de la "Journée internationale de Jérusalem", une journée initiée par les Iraniens pour marquer la solidarité avec la cause palestinienne.

L'armée de l'air israélienne a procédé samedi à une frappe d'avertissement contre des Palestiniens à Gaza qui préparaient des cerf-volants chargés de produits incendiaires. "Il n'y a aucun Etat qui s'appelle "Israël" et qui aurait Jérusalem pour capitale", a déclaré le porte-parole du Hamas, Faouzi Barhoum, ajoutant que les manifestations allaient se poursuivre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL