Inès, 14 ans et en état végétatif, est morte

Evrard Martin
Juin 23, 2018

"Inès est décédée un peu avant midi ", a indiqué Bernard-Marie Dupont, l'avocat de ses parents, qui contestaient l'arrêt des traitements. Les parents avaient saisi la justice pour maintenir leur fille en vie, allant jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) qui avait validé en janvier un arrêt des soins. Après des soins, les médecins avaient jugé son cas sans espoir et lancé une procédure visant à l'arrêt des traitements. "On a épuisé tous les recours juridiques".

Le 21 juillet 2017, le médecin responsable du service d'anesthésie-réanimation pédiatrique du CHRU de Nancy avait décidé, après avoir mis en œuvre la procédure collégiale prévue par la loi du 2 février 2016 dite Claeys-Léonetti, "l'arrêt des traitements de suppléance des fonctions vitales administrés à une enfant en raison du caractère végétatif dans lequel elle se trouve et de l'absence de possibilité d'amélioration de son état de santé ou de guérison". L'adolescente a été débranchée vers 18h30.

Les médecins "ont appliqué une décision de justice, mais c'est une situation horrible", a ajouté Me Dupont. Les experts concordants ont estimé qu'une obstination serait déraisonnable.

Dans une affaire similaire et toujours en cours, les parents, un frère et une soeur de Vincent Lambert, en état végétatif depuis 2008, s'opposent à l'arrêt de l'alimentation et de l'hydratation artificielle accepté par son épouseres. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL