" J’ai parlé à Romelu " — Eden Hazard

Solenn Plantier
Июня 23, 2018

"À la mi-temps j'en avais parlé à Romelu, rigolait le capitaine". Je lui ai dit à la mi-temps qu'on avait besoin de lui. J'ai dit à Romelu que si on voulait gagner, on avait besoin de lui, pas seulement pour marquer, mais pour participer à la construction du jeu. Et une fois qu'il a été là, impliqué dans le jeu, comme par magie, il a mis deux buts. Mais il avoue avoir parlé à son trio offensif. On n'arrivait pas à trouver les passes.

Face à la Belgique, la mission est annoncée beaucoup plus compliquée que face à l'Angleterre en raison la technicité des joueurs belges. Peut-être même contre la Tunisie, mais on ne va prendre aucun risque. Ceux qui nous critiquent doivent venir sur le terrain. Ce qu'il faut, c'est bien rentrer dans la compétition.

On a raté des occasions aussi. Eden Hazard, par exemple, avait terminé la rencontre sans essence et n'avait plus gagné de un contre un dans le dernier quart d'heure. On a des joueurs qui savent faire la différence. Maintenant on sait que l'on doit progresser dans tous les domaines. Il y a des jours où je vais être plus décisif. Les anglais devront saisir leur chance pour débuter la compétition avec un résultat positif, tandis que les Aigles de Carthage feront tout pour éviter de rejoindre le Maroc, l'Égypte et l'Arabie Saoudite dans la liste des équipes qui ont été défaites dès leur entrée dans cette coupe du monde. J'ai la même impression. Avant le match, on sentait que c'était quelque chose de spécial. "Mais je ne me mets pas de pression".

D'autres rapports

Discuter de cet article