Koko, qui parlait le langage des signes, est morte

Claudine Rigal
Juin 22, 2018

La Gorilla Foundation a annoncé la mort de Koko, une gorille élevée en captivité devenue mondialement célèbre pour sa maîtrise du langage des signes.

La primate, qui était née le 4 juillet 1971 au zoo de San Francisco, est morte "dans son sommeil", a précisé la fondation dans un communiqué. Elle vivra toute sa vie en captivité en Californie.

" Koko a touché des millions de personnes en tant qu'ambassadrice des gorilles et symbole de la communication entre les espèces". " Son impact a été profond et ce qu'elle nous a appris sur la capacité émotionnelle et cognitive des gorilles continuera de façonner le monde ", a déclaré la Gorilla Foundation. Elle est rapidement devenue connue pour sa capacité à communiquer par la langue des signes dont elle maîtrisait plus de 1 000 mots. Sept ans plus tard, elle fit à nouveau la couverture du magazine avec son chaton, surnommé All Ball, pour lequel elle nourrissait une affection remarquable. À la mort du chat, renversé par une voiture, Koko avait affiché son chagrin des mois durant.

Autre vidéo célèbre: celle d'une rencontre en 2001 entre Koko et Robin Williams, où l'acteur décédé en 2014 rit aux éclats en jouant à chatouilles avec le primate, qui lui fait ensuite un gros câlin.

Ce grand singe a aussi montré son penchant pour la peinture et a même participé à des discussions sur internet avec ses nombreux fans.

Ses capacités ne faisaient également pas consensus dans la communauté scientifique.

Mais Koko a aussi connu des moments de controverse. La fondation avait rejeté ces accusations, et l'affaire s'était réglée à l'amiable.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL