La célèbre accordéoniste Yvette Horner, 95 ans, est décédée

Pierre Vaugeois
Juin 12, 2018

"Non, non et non", aimait rappeler la reine du musette, ex-mascotte du Tour de France devenue à la fin des années 1980 la plus branchée des accordéonistes. "Elle n'était pas malade".

La plus célèbre accordéoniste de France est décédée ce lundi à l'âge de 95 ans à Courbevoie. "Elle est morte des suites d'une vie bien remplie", a commenté Jean-Pierre Brun. Yvette Horner, qui aurait eu 96 ans le 22 septembre, avait commencé sa carrière en 1947 et a donné son dernier concert en 2011, selon la même source. Ses parents dirigent un théâtre, elle s'intéresse à la musique.

Née à Tarbes (Hautes-Pyrénées) le 22 septembre 1922, elle étudie le piano avant d'être mise à l'accordéon par sa mère.

Yvette Horner a eu droit aux honneurs de la République plusieurs fois dans sa vie.

Yvette Horner avait su rester dans l'air du temps, en s'associant à des artistes parfois très éloignés de son univers.

Très douée et très volontaire, elle décide de décrocher la Coupe du monde d'accordéon.

C'est le Tour de France cycliste, dont elle sera la mascotte pendant onze ans, qui la rendra vraiment populaire. Yvette Horner avait remporté la Coupe du monde de l'accordéon en 1948, avant d'obtenir le Grand Prix du disque de l'académie Charles-Cros deux ans plus tard. De 1952 à 1963, elle fut de presque toutes les Grandes Boucles, installée sur le toit d'un char, jouant tout au long du parcours.

En 1977, surmontant sa phobie de l'avion, elle se rend à Nashville, aux Etats-Unis, où elle joue avec le roi de la country Charlie McCoy. Elle troque alors sa chevelure noire pour un roux flamboyant, adopte des tenues extravagantes et redevient à la mode.

Les quelque 300 disques qu'elle a enregistrés se sont écoulés à 30 millions d'exemplaires. Elle restait fidèle à elle-même: allergique à la prétention, toujours aussi perfectionniste et passionnée.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL