La coalition US accusée d’avoir frappé des positions de l’armée — Syrie

Claudine Rigal
Juin 19, 2018

"Des appareils de la coalition américaine ont bombardé l'une de nos positions militaires dans la zone de al-Hari, au sud-est de Boukamal", ville de la province de Deir Ezzor (est), a écrit l'agence Sana citant une source militaire, ajoutant que plusieurs personnes avaient été tuées.

Washington avait indiqué que ces frappes étaient des représailles à une attaque contre son propre personnel et les FDS.

"Trente-huit combattants non syriens dépendant des milices loyales au régime ont été tués dans les raids nocturnes", dans la région d'al-Hari, a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

La destruction de la Syrie continue. D. R.

Le groupe a rappelé avoir été déployé par les autorités irakiennes le long de la frontière poreuse avec la Syrie depuis l'annonce de la victoire sur l'EI proclamée en décembre par Bagdad. Ils combattaient au sein de la milice "Kataëb Hezbollah".

Dans la province orientale de Deir Ezzor, riche en pétrole, les forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les Etats-Unis et les forces gouvernementales syriennes mènent des offensives parallèles mais séparées contre le groupe état islamique (EI).

Une ligne de "déconfliction" longeant le fleuve est en place depuis 2017 afin d'empêcher tout affrontement entre pro-régime et FDS.

En mai, des dizaines de combattants pro-régime avaient péri dans un raid aérien contre des positions de l'armée syrienne.

L'OSDH et des médias d'Etat syriens avaient attribué cette frappe à la coalition, mais le Pentagone avait nié.

L'aviation de la coalition sous commandement américain a mené des frappes meurtrières sur des positions de l'armée syrienne dans l'est du pays, a affirmé l'agence officielle syrienne Sana dans la nuit de dimanche à lundi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL