La délivrance de Simona Halep — Roland-Garros

Solenn Plantier
Juin 11, 2018

La Roumaine s'est imposée 3-6, 6-4 et 6-1 face à l'Américaine Sloane Stephens. "Quand j'ai été menée d'un set et d'un break, je me suis dit qu'il fallait que je me relaxe et que je profite du match", a-t-elle expliqué.

Malgré sa défaite, l'Américaine peut se réjouir d'avoir franchi pour la première fois les huitièmes de finale à Roland-Garros, alors qu'elle comptait déjà une demi-finale à l'Open d'Australie (2013) et un quart de finale à Wimbledon (2013) en plus de son titre à New York acquis en septembre à la surprise générale. Stephens (25 ans), sacrée à l'US Open il y a neuf mois, connaît au contraire sa première défaite en finale, elle qui avait gagné les six premières disputées dans sa carrière. "Oui, je veux parler de vous, de vous et de beaucoup d'entre vous aussi", a-t-elle affirmé en pointant des journalistes du doigt avant de les désigner comme "(ses) plus grands haters". En 2017, toujours sur la terre battue du tournoi de Roland-Garros, la Lettone Jelena Ostapenko avait battu la Roumaine. "J'étais déprimée. J'étais si près du titre!", avait-elle confié dans les colonnes de Tennis Magazine avant le tournoi.

Cette fois-ci, le scénario s'est inversé. Menée 6-3, 2-0, elle a su surmonter son stress et la constance de son adversaire, impeccable jusque-là. Sa seule victoire, c'était lors d'un tournoi mineur à Shenzhen en janvier.

Alors avant le match, son entraîneur, l'Australien Darren Cahill, ancien coach d'Andre Agassi, l'avait secouée un peu. Stephens recollait dans la foulée à 4 jeux partout. Stephens a retrouvé précision et agressivité pour éviter un 6-0. "Je vous retweeterai", a déclaré agacée la Floridienne en conférence de presse, après sa défaite face à la Roumaine Simona Halep.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL