La fin d'Autolib' fixée au 31 juillet 2018

Xavier Trudeau
Juin 25, 2018

D'après Le Parisien, le groupe Bolloré aurait menacé la ville de Paris d'arrêter le service Autolib' dès lundi soir. Les syndicats et le groupe Bolloré discutaient depuis pour arrêter définitivement le service le 31 juillet.

Le syndicat mixte Autolib' Vélib' Métropole (SVAM) et le groupe Bolloré ont acté la résiliation du contrat le 21 juin. Faute de quoi, l'industriel prévient qu'il pourrait débrancher, au sens propre, le service le soir même.

Le Syndicat mixte Autolib' Vélib', qui réunit les 103 communes partenaires dont la capitale, a refusé jeudi dernier de "verser la compensation infondée de 233 millions d'euros réclamée par le groupe Bolloré", résiliant de fait le contrat. Le service a annoncé à ses abonnés ce lundi 25 juin qu'il prendrait fin le 31 juillet, en diminuant d'ici là son offre progressivement. D'après la maire de Paris, cette facture est exorbitante selon les prévisions initiales et certains audits.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL