La plupart des vitamines n'auraient aucun impact sur la santé — Compléments alimentaires

Evrard Martin
Juin 1, 2018

Après avoir analysé les résultats des études publiées entre 2012 et 2017, ils ont constaté que les vitamines C et D ainsi que le calcium, qui se trouvent dans les compléments alimentaires les plus répandus, n'avaient aucun impact sur la santé d'un individu. " Notre examen a révélé que si vous voulez utiliser des suppléments vitaminiques ou de minéraux tels que la vitamine D, le calcium ou la vitamine C, cela ne vous vous fera aucun mal, mais il n'y a aucun avantage apparent non plus ".

Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs du St Michael's Hospital et de l'Université de Toronto, au Canada, les suppléments de vitamines et de minéraux les plus couramment consommés n'offrent aucun bénéfice ou effet nocif sur la santé.

Seul l'acide folique (B9), recommandé aux femmes enceintes, pris de manière isolé ou en association avec les vitamines du groupe B peuvent réduire le risque de maladie cardiovasculaire et d'infarctus, indiquent les auteurs de l'étude. "Nous avons été surpris de trouver si peu d'effets positifs", précise le Dr David Jenkins, principal auteur de l'étude. Ils ont découvert que la majorité de ces compléments alimentaires étaient inoffensifs, mais surtout inefficaces dans la prévention des maladies cardiovasculaires, des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux ou des décès prématurés. Par ailleurs, la niacine (B3) et les antioxydants ont de faibles effets qui pourraient indiquer un risque accru de mortalité toutes causes confondues, suggèrent les chercheurs.

Pour conclure, les chercheurs conseillent, en l'absence de données significatives positives sur les compléments alimentaires, de miser sur un régime alimentaire sain pour faire le plein de vitamines et minéraux. "Jusqu'à présent, aucune recherche sur les compléments alimentaires n'a mis en avant quoi que ce soit de mieux qu'une alimentation équilibrée et moins transformée, comprenant notamment des légumes, des fruits et des noix", conclut David Jenkins.

Le spécialiste préconise lui une "alimentation saine" plutôt que de recourir à ces produits.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL