L'Argentine obtient l'aide du FMI en échange d'une cure d'austérité

Xavier Trudeau
Juin 10, 2018

Nicolas Dujovne, ministre argentin du Trésor: "Cette aide est onze fois supérieure au montant de notre quota au FMI, et cela montre le soutien dont bénéficie l'Argentine auprès de la Communauté internationale".

Martin Redrado était président de la Banque centrale d'Argentine (BCRA) lorsque son pays remboursa la totalité de la dette au Fonds monétaire international (FMI) en 2006.

De Washington, le FMI a précisé que l'accord devait encore être approuvé par le directoire du FMI. En contrepartie, le gouvernement va couper dans les dépenses pour réduire le déficit budgétaire.

La Directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a déclaré qu'il s'agit d'un plan détenu et conçu par le gouvernement argentin, visant à renforcer l'économie au profit de tous les Argentins.

"Le plan économique du gouvernement argentin comprend un rééquilibrage de la situation budgétaire".

L'accord conclu prévoit que l'Argentine réduise son déficit à 1,3 % du PIB en 2019, contre 2,2 % auparavant, a annoncé le bureau de la présidence dans un communiqué.

Après la crise du peso d'avril/mai, au cours de laquelle la monnaie argentine s'est dépréciée de près de 20%, Mauricio Macri a fixé comme priorité la baisse du déficit budgétaire.

Un peu plus tôt, le ministre de l'Economie a rencontré au palais présidentiel les syndicats, qui menacent de convoquer une grève générale, se plaignant que les hausses de salaires ne compensent pas l'inflation.

Il a en outre souligné avoir bon espoir que l'économie argentine serait confortée après l'accord avec le FMI. A la fin des années 90, une politique de taux de change fixe entre le peso et le dollar avait conduit à la ruine du pays et à la grande crise de 2001.

"Ce n'est pas le même FMI", a déclaré à plusieurs reprises ces derniers mois le chef du gouvernement Marcos Pena, pour rassurer les Argentins, préoccupés de voir revenir le Fonds dans l'orbite de la 3e économie d'Amérique latine.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL