Le freemium a tué la franchise GO — Square Enix Montréal

Alain Brian
Juin 4, 2018

Une formule réinvestie avec succès sur deux autres licences, Lara Croft GO et Deus Ex GO.

La série des "Go" fut une grande aventure pour nous. Mais voilà, Square Enix Montréal ne développera plus de jeux de ce type, déplore Patrick Naud le patron du studio qui s'en explique à PocketGamerBiz.

S'exprimant auprès de GamesIndustry, l'homme se cache aucunement le fait qu'en dépit d'un large succès critique, le problème du mobile, c'est le public qui n'est que rarement réceptif aux modèles premium, préférant opter pour du F2P (quitte à dépenser une masse de micro-paiements derrière). "Il existe de plus en plus de titres gratuits de bonne qualité, et par capillarité de moins en moins de personnes disposées à essayer un jeu payant".

Square Enix Montréal en a terminé avec les jeux GO. ". Le hic, c'est que même à 5 $, la barre est déjà trop haute pour la plupart des joueurs". Nous avons créé ces trois jeux, et puis nous avons senti le vent tourner.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL