Le gouvernement ne reviendra pas sur l'accord avec Total — Huile de palme

Xavier Trudeau
Juin 13, 2018

Jusqu'à 300.000 tonnes par an d'huile de palme doivent en particulier être importées pour alimenter la bioraffinerie Total de La Mède (Bouches-du-Rhône), qui doit démarrer cet été. Franceinfo répond à vos questions sur le sujet. 18 sites toujours bloqués FNSEA et JA ont lancé, dimanche soir, un mouvement de blocage pour protester, notamment, contre l'importation de produits agricoles, et plus particulièrement l'huile de palme, ne respectant pas, selon eux, les normes françaises et européennes. Alors que l'agriculture française peut fournir davantage d'huile de tournesol ou de colza, mais plus chère.

"Nous avons en France une filière de colza de qualité, que je soutiens pleinement, qui produit des huiles alimentaires et des tourteaux de colza". En France, une quinzaine de raffineries et de dépôts de carburants sont bloqués, dont le site de La Mède, ainsi que la raffinerie de Donges. C'est deux de plus que ce qu'avait annoncé la FNSEA dimanche.

Le mouvement des agriculteurs est observé avec intérêt par les ONG environnementales, d'ordinaire opposées à la FNSEA dans les dossiers phytosanitaires. "C'est une opération coup de poing contre l'Etat". En région parisienne, "l'organisation est faite pour durer" car "le dialogue est rompu", a renchéri Damien Greffin, président de la FRSEA d'Ile-de-France, devant le dépôt de Grigny (Essonne). Se disant ouvert à la discussion, le ministre a toutefois assuré que le gouvernement "ne reviendra pas" sur l'autorisation donnée au géant Total d'importer de l'huile de palme.

" Nous avons une rencontre avec le ministre de l'agriculture à 15 heures".

Peut-il y avoir rapidement une pénurie à la pompe?

"Pour le moment, non", indique une source au ministère des Transports au Parisien.

"Est-ce que le agriculteurs savent qu'il y a une société qui leur est affiliée qui importe 200.000 tonnes d'huile de palme pour faire des bio-diesel en France", a interrogé la semaine dernière Patrick Pouyanné, patron de Total, faisant référence au groupe Avril dont l'ancien patron, Xavier Beulin, dirigeait également la FNSEA avant son décès en 2017. Ainsi, l'Agence internationale de l'énergie fixe une réserve minimum qui équivaut à 90 jours d'importation nette ou à 61 jours de consommation moyenne.

Et l'Etat dispose de stocks stratégiques pour trois mois. "Il ne faut pas se précipiter inutilement dans les stations-service puisque c'est cela souvent qui crée la pénurie".

Un porte-parole de Total a confirmé à l'AFP que seules "les expéditions par route sont bloquées, les expéditions par barge et par pipeline, elles continuent de fonctionner normalement".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL