" "Le " recensement " des Roms présente des relents du fascisme passé — Juifs italiens

Claudine Rigal
Juin 23, 2018

L'Union des communautés juives italiennes (UCEI) a estimé dans un communiqué émis mardi que l'appel lancé par Matteo Salvini de faire un " recensement " des Roms en Italie rappelait les législations antisémites introduites par le gouvernement fasciste dans le pays à la veille de la Shoah, en 1938.

Le but serait d'expulser les Roms non-italiens - "les Roms italiens, malheureusement, tu dois les garder à la maison". Après avoir esquivé plusieurs questions de journalistes, il a toutefois rappelé qu'un citoyen européen ne pouvait pas être expulsé sur la base de critères ethniques. En effet, Matteo Salvini, qui est aussi le patron du parti anti-immigration La Ligue, souhaite recenser les Roms et faciliter l'expulsion de ceux d'entre eux qui sont en situation irrégulière.

Les nouveaux propos du ministre de l'Intérieur n'ont pas manqué de susciter l'indignation dans les rangs de l'opposition.

Plus tard, Salvini a précisé qu'il n'avait pas l'intention de " créer des dossiers ou prendre les empreintes digitales " des Roms au niveau individuel. Et d'ajouter sur Twitter: " certains parlent de choc, pourquoi?

Face à l'hostilité et les critiques qui l'accuse d'attiser des haines, Salvini a twitter qu'il pensait "seulement à ces pauvres enfants à qui on apprend à voler et l'illégalité". "D'abord les Italiens et leur sécurité", a-t-il lancé, toujours sur Twitter, un mode de communication qu'il affectionne. Aucun chiffre officiel n'existe mais selon une association proche de cette communauté, les Roms en Italie seraient entre 120 000 et 180 000, en majorité de nationalité italienne.

Il a ainsi fait la Une de l'actualité la semaine dernière en s'opposant à l'entrée dans un port italien d'un navire humanitaire chargé de 630 migrants.

Cette omniprésence du ministre de l'Intérieur semble payer électoralement, selon les derniers sondages qui donnent désormais plus de 25% des intentions de vote à la Ligue de Matteo Salvini, contre les 17% de voix obtenus le 4 mars.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL