Élection de cinq nouveaux membres non permanents du Conseil de sécurité — ONU

Claudine Rigal
Juin 11, 2018

Pour gagner, un pays candidat doit obtenir deux tiers des votes des Etats présents au scrutin. L'Allemagne et la République dominicaine ont chacune obtenu 184 votes en leur faveur, l'Afrique du Sud 183, la Belgique 181 et l'Indonésie 144.

Le Conseil de sécurité est le seul organe des Nations Unies habilité à prendre des décisions contraignantes, à imposer des sanctions à autoriser le recours à la force.

"La Belgique entre au Conseil de Sécurité à un moment charnière, à une époque où le multilatéralisme ne semble plus évident aux yeux de tous, voire est remis en question par certains", a aussi fait valoir le gouvernement belge dans un communiqué, en visant implicitement les Etats-Unis.

Le 1er janvier 2019, les cinq pays élus rejoindront les cinq membres permanents du conseil (la Chine, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et la Russie), composé de quinze Etats membres.

La Belgique et l'Allemagne étaient les deux derniers pays candidats aux deux postes à pourvoir, après le renoncement d'Israël, dans le groupe des "pays d'Europe occidentale et autres".

L'Union africaine s'était entendue pour attribuer le poste de sa région à l'Afrique du Sud.

Ces nouveaux membres succéderont ainsi aux cinq pays dont le mandat au sein du Conseil prend fin le 31 décembre 2018, à savoir la Bolivie, l'Ethiopie, le Kazakhstan, les Pays-Bas et la Suède. La République Dominicaine pour le groupe Amérique Latine et Caraïbes. Les groupes régionaux s'accordent en général au préalable sur les candidatures, qui sont rarement contestées. "On peut se porter candidat pour dans dix ans", raconte un diplomate sous anonymat. "Dès qu'elle sort du Conseil, l'Allemagne se porte systématiquement candidate pour six ou sept ans plus tard", note la même source. Tout le monde y a plus ou moins droit tous les vingt ans.

"L'Afrique c'est pareil, c'est très organisé et il y a aussi un ou deux gros, Afrique du Sud, Nigeria, qui viennent écraser un petit de temps en temps". Pour l'Afrique, "c'est très sophistiqué, elle a trois places en permanence au Conseil".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL