Lopetegui, nouvel homme fort du Real Madrid - Espagne - Etranger

Solenn Plantier
Juin 14, 2018

Une décision drastique qui intervient suite à la nomination de Julen Lopetegui à la tête du Real Madrid, en remplacement de Zinedine Zidane, alors qu'il avait prolongé son contrat avec l'Espagne jusqu'en 2020 il y a quelques semaines.

Le coup est rude pour les médias ibériques car, comme le souligne El País, "jusqu'à ce mardi l'Espagne était, avec l'Allemagne et le Brésil, le principal favori de la Coupe du monde". La fédération royale de football espagnol lui reproche d'avoir négocié avec la Casa Blanca sans son accord. Ancien joueur du FC Barcelone et de la Roja, Xavi a analysé la destitution de Julen Lopetegui à deux jours de la Coupe du monde et a soutenu Luis Rubiales le président de la fédération espagnole de football. Oui, la Roja se retrouve bien sans entraîneur à la veille d'un mondial qu'elle attaquait pourtant comme favorite.

Luis Rubiales n'a pas caché que c'était " une situation très difficile " et que lui et les autres dirigeants étaient " tous affectés " par l'affaire Lopetegui qui fait grand bruit de l'autre côté des Pyrénées. Lopetegui au Real Madrid? Il y a des façons d'agir qui doivent être respectées. D'après le quotidien espagnol, la majorité des joueurs - à l'exception du défenseur Sergio Ramos - ont approuvé l'idée de licencier le sélectionneur "pour préserver la bonne forme de l'équipe". "En attendant, le patron de la Fédé espagnole a souligné qu'il avait " parlé avec les joueurs " et qu'il pouvait " garantir " que ces derniers " feront tout ce qu'ils peuvent avec le nouveau staff ". Dans les faits, cela s'annonce plus que compliqué. Le président de la Fédération espagnole Luis Rubiales a annoncé la fin de l'aventure du futur entraîneur madrilène.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL