Mondial 2018 : l’incroyable ruse du sélectionneur coréen

Solenn Plantier
Juin 18, 2018

Alors que les Sud-Coréens s'apprêtent à faire leur entrée en lice en Russie face à la Suède ce lundi, Shin Tae-yong a en effet expliqué avoir demandé à ses joueurs ce printemps de changer de numéro de maillots afin de berner les observateurs venus regarder les derniers matches de préparation de la Corée du Sud.

"Il a entendu parler d'un entraînement, il n'avait pas compris que c'était une séance fermée au public et comme il n'avait pas compris, il l'a surveillée à distance", a tenté de désamorcer en conférence de presse dimanche le sélectionneur suédois Janne Andersson.

"Il est très important que nous montrions du respect à tous nos adversaires, en toutes circonstances. Si quelqu'un a pu l'interpréter autrement, nous le regrettons", a-t-il assuré avant d'ajouter "on a fait une montagne de pas grand chose".

Interrogé sur cette information, le sélectionneur sud-coréen dédramatise: "Je ne pense pas que ce soit grave", précisant qu'il est légitime pour toutes les équipes de vouloir en savoir plus sur leurs adversaires.

La Suède et la Corée du Sud s'affrontent afin de compléter les premiers matchs du groupe F. A croire que la phrase choc lancée par Thierry Roland lors d'un match de l'équipe de France en Corée du Sud en juin 2002 a donné des idées à Shin Tae-yong, le sélectionneur de la Corée du sud.

Une précaution qui n'est peut-être pas de trop. Lars Jacobsson, membre du staff suédois, a en effet été surpris près du camp de base de la Corée du Sud alors que les hommes de Shin Tae-yong s'entraînaient à huis-clos.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL