Nancy: mort d'Inès, adolescente en état végétatif, après l'arrêt des soins

Evrard Martin
Juin 22, 2018

"Inès est décédée un peu avant midi ", a indiqué Bernard-Marie Dupont, l'avocat de ses parents, qui contestaient l'arrêt des traitements. La justice administrative, le Conseil d'Etat et la Cour européenne des droits de l'Homme de Strasbourg étaient également d'accord pour suivre leur avis.

L'adolescente, qui était atteinte d'une maladie neuromusculaire, avait été victime d'une crise cardiaque en juin 2017. Après des soins, les médecins avaient jugé son cas sans espoir et lancé une procédure visant à l'arrêt des.

Le corps médical de l'hôpital pour enfants du CHRU de Nancy avait entamé, mercredi 20 juin, l'arrêt des soins d'Inès, rapporte France Bleu Lorraine.

Trois experts avaient estimé à l'audience que "l'enfant n'aura (it) plus jamais la capacité d'établir le moindre contact" avec ses proches.

La mère et le père d'Inès avaient purgé tous les recours juridiques pour tenter de poursuivre les soins sur leur fille malade.

La mère d'Inès "était convaincue qu'il y avait encore un espoir". "Ils ont appliqué une décision de justice, mais c'est une situation horrible".

Dans une affaire similaire et toujours en cours, les parents, un frère et une soeur de Vincent Lambert, en état végétatif depuis 2008, s'opposent à l'arrêt de l'alimentation et de l'hydratation artificielle accepté par son épouseres.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL