Peu de changement en attendant l'ISM — Wall Street

Xavier Trudeau
Juin 8, 2018

La confiance s'est même renforcée hier à Wall Street, avec à la clé de nouveaux records absolus, notamment pour le Nasdaq.

Le Nasdaq, à forte composante technologique, s'appréciait de 0,03% à 7.691,45 points.

L'indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a perdu 0,06%, à 24.799,98 points.

-Twitter gagne plus de 4% en préouverture alors que le titre du réseau social va faire son entrée dans l'indice S&P 500 à partir du 7 juin, a annoncé lundi le comité des indices S&P Dow Jones.

Les valeurs de la distribution ont trusté les meilleures places du S&P, favorisées par le rapport sur l'emploi meilleur que prévu publié vendredi, avec un taux de chômage au plus bas depuis 18 ans et des salaires en progression sensible.

Le groupe a annoncé lundi lors de sa conférence annuelle des développeurs à San José, près de San Francisco, des fonctions destinées à empêcher les applications et sites internet de pister les utilisateurs via les "cookies".

Microsoft (+0,87 %) a quant à lui annoncé un accord pour racheter GitHub, une plate-forme dédiée à l'hébergement et au développement de logiciels libres pour 7,5 milliards de dollars.

"Cette opération prouve que les entreprises américaines ne sont pas effrayées par le contexte politique", a indiqué Peter Cardillo de Spartan Capital.

Mais à la veille d'un sommet réunissant les dirigeants des pays riches du "Groupe des Sept", le G7, le Premier ministre canadien Justin Trudeau et le président français Emmanuel Macron ont averti Donald Trump qu'ils ne se laisseraient pas intimider par les menaces de guerre commerciale du président américain.

Le consensus tablait sur un repli de 0,5% après la hausse de 1,7% enregistrée en mars (chiffre révisé de +1,6%).

Les rendements sur la dette américaine à 10 ans se détendaient un peu après une forte hausse la veille, ceux à dix ans reculant à 2,966% contre 2,972% mercredi à la clôture et ceux à 30 ans baissant à 3,113% contre 3,122% la veille.

Parmi les valeurs du jour, le géant des réseaux sociaux Facebook (-0,37 % à 193,28 dollars) a affirmé "être en désaccord" avec les conclusions du quotidien New York Times, selon qui les fabricants de téléphones portables auraient pu avoir accès aux données personnelles des utilisateurs sans obtenir leur consentement en installant une interface Facebook sur leur smartphone.

Le laboratoire Merck (+2,41%) s'est aussi distingué après la publication de résultats d'essais cliniques positifs sur l'efficacité de son Keytruda dans le traitement d'un type de cancer du poumon.

Le géant des OGM et des pesticides Monsanto a été retiré de la cote après avoir été officiellement racheté pour 63 milliards de dollars par le groupe allemand Bayer.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL