Renault investit un milliard en France sur les véhicules électriques

Xavier Trudeau
Juin 14, 2018

Concernant l'existant, le dispositif prévoit le doublement des capacités de production de Zoe et le lancement d'une nouvelle version à l'usine de Flins (Yvelines), à ce jour, unique site de production de la Renault Zoe. Plus d'un milliard d'euros vont être investis pour le développement et la production du véhicule électrique en France. Il est devenu le numéro un européen sur ce type de motorisations. Actuellement, Renault présente à son catalogue cinq véhicules: la Zoe (qui s'est vendue en 2017 à 32 000 exemplaires, en hausse de 44 %), les utilitaires Kangoo ZE et Master ZE, le petit monoplace Twizy et, sous la marque Samsung, une berline électrique destinée au marché asiatique. Le groupe français est en effet intégré dans une entité automobile franco-japonaise, l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, qui revendique 10,6 millions de véhicules commercialisés dans le monde en 2017.

Dans le cadre de son plan stratégique Drive The Future qui couvre la période 2017-2022, il indique vouloir faire de la France un pôle d'excellence avec un projet d'investissement de plus de 1 milliard d'euros couvrant plusieurs axes.

A Flins, où sont assemblées les Renault ZOE, le constructeur annonce son intention de doubler la production, tandis que le site de Cléon triplera sa capacité de production des moteurs électriques, tout en préparant un moteur électrique de nouvelle génération attendu pour 2021.

Le constructeur prévoit aussi " des investissements " à Maubeuge, pour la production de la prochaine génération de Kangoo électriques. L'an dernier, les capacités se limitaient à 40 000 véhicules annuels. Une nouvelle plateforme de véhicules sera par ailleurs attribuée à ce site en 2019.

" L'accélération de nos investissements en France pour le véhicule électrique va permettre d'améliorer la compétitivité et l'attractivité de nos sites industriels français ", a déclaré Carlos Ghosn, cité dans le communiqué. Les capacités passeront de 80.000 à 240.000 moteurs par an d'ici à 2022.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL