Soins dentaires. Des prothèses bientôt remboursées à 100 % ? - Santé

Evrard Martin
Juin 6, 2018

Les représentants des chirurgiens-dentistes ont fait connaître leur décision de signer avec l'Assurance Maladie un accord conventionnel qui donne la priorité à la prévention et améliorera de façon significative les modalités de prise en charge des assurés, en ouvrant la possibilité pour chaque assuré d'accéder à une offre de soins dentaires prothétiques intégralement remboursés par l'assurance maladie obligatoire et les organismes complémentaires, sans aucun reste à charge.

À terme, près de la moitié (46%) des prothèses dentaires seront remboursées intégralement, tandis qu'un quart (25%) bénéficiera d'un "reste à charge modéré" avec des prix plafonnés.

Qu'est-ce qui a été négocié? Elles devront prendre en charge environ 500 millions d'euros supplémentaires (170 millions pour les soins conservateurs plus 320 millions pour les soins prothétiques) entre 2019 et 2023.

L'accord, qui prévoit une revalorisation des tarifs des soins courants (caries, détartrage...) en échange d'un plafonnement des tarifs des prothèses, est jugé "historique " par Nicolas Revel, le directeur général de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM), qui devait en présenter le détail lundi 4 juin.

Les patients n'auront bientôt plus à mettre la main au porte-monnaie pour se faire poser des prothèses dentaires. Objectif: faire revenir sur le fauteuil du dentiste les 55% de Français qui renoncent à soigner leur bouche", souligne Le Parisien "Est-ce un pas décisif pour lutter contre les inégalités d'accès aux soins dentaires en France? "Et des dents "lavabo", toutes blanches, qui ne vont pas du tout ressembler à leurs autres dents", affirme Patrick Soléra, président de la Fédération des syndicats dentaires libéraux. " Un des grands mérites de cette convention est de revaloriser, par ailleurs, les soins conservateurs". Une avancée importante en matière de santé bucco-dentaire. Ainsi, la pose de prothèses représente 12 % de ces actes des dentistes mais 62 % de leurs honoraires. Pour le haut de gamme, les dentistes garderont des tarifs libres.

A l'avenir, la prise en charge des prothèses dépendra de leur localisation dans la bouche du patient.

En revanche, pour les dents de devant, les patients auront droit, s'ils ne veulent rien débourser, à des prothèses en céramique. Un reste à charge zéro est également prévu pour les couronnes en métal concernant les dents postérieures.

PARIS, 5 juin (Reuters) - Des accords formalisant une prise en charge intégrale de certaines dépenses liées à l'optique et aux prothèses auditives devraient être conclus d'ici à la fin du mois, à l'image de celui validé la semaine dernière pour les prothèses dentaires, a déclaré mardi Agnès Buzyn.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL