Sommet Trump-Kim à Singapour : Suivez la rencontre en direct

Claudine Rigal
Juin 13, 2018

Nombre de commentaires concernant le président des Etats-Unis se focalisent sur ses déclarations intempestives ou ses emportements.

Donald Trump et Kim Jong-un, qui ont fait part de leur satisfaction face aux avancées dans le processus de paix sur la péninsule coréenne lors de leur sommet, ont accepté l'un comme l'autre l'idée de se retrouver à Washington et Pyongyang. "C'était vraiment une rencontre fantastique", qui s'est déroulée "mieux que quiconque aurait pu imaginer", a lancé à la presse le président des Etats-Unis après un déjeuner de travail avec le dirigeant nord-coréen.

A l'issue du sommet historique entre les dirigeants à Singapour, ce dernier a annoncé une dénucléarisation du régime isolé qui va commencer "très rapidement".

"La mise en scène de ce sommet, des poignées de main aux drapeaux jusqu'au décor, ressemble en tous points à celle d'une rencontre entre deux Etats souverains avec des relations diplomatiques normales", a tweeté l'analyste Ankit Panda. "Le monde a fait un grand pas en arrière devant une potentielle catastrophe nucléaire!"

Les partisans comme les critiques de Donald Trump considèrent qu'il faut maintenant revenir un style plus classique de négociations, avec des progrès concrets.

Objectivement cette poignée de main est réellement historique car elle noue un premier lien entre un président américain en exercice et un leader nord-coréen héritier de la dynastie des Kim. L'événement a stupéfié le monde, alors que les deux hommes échangeaient presque quotidiennement insultes personnelles et menaces de guerre nucléaire, il y a encore quelques mois.

Le président Trump a déclaré que son vis-à-vis avait accepté de démanteler un site important d'essais de missiles en Corée du Nord, mais il n'a pas dit lequel.

Malgré son retentissement, le sommet a apporté peu de précisions sur le sujet central, .

Dans cette déclaration -non contraignante car elle n'a pas été ratifiée dans un cadre international- la Corée du Nord "s'engage à œuvrer pour la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ". "Vous verrez tout, la lettre que nous signons est assez complète". KCNA assure également que Donald Trump a évoqué "une levée des sanctions" contre le régime de Pyongyang. Quand il plaisante sur le physique et le poids, ça ne fait pas du tout rire le leader de la Corée du Nord qui l'exprime physiquement. "Ce sera très rapide ", a assuré Donald Trump.

Tout près de 30 000 soldats américains sont déployés en Corée du Sud.

De plus, souligne Bruce Bennett, du centre de recherche Rand Corporation, "les réactions de la Corée du Sud jusqu'ici suggèrent que (Séoul) n'a pas donné son accord à tout ceci". "Les exercices et la présence militaire américaine jouent un rôle vital dans la sécurité de l'Asie de l'Est".

Mais pouvoir se prévaloir d'avoir mis fin à la guerre froide dans la péninsule coréenne comme Ronald Reagan avait commencé à suspendre l'autre guerre froide - la vraie - à Reykjavik en 1986, en négociant un accord de désarmement nucléaire avec Gorbatchev, est un avantage politique incontestable pour Trump.

"Personne dans le gouvernement américain ne voulait prendre la responsabilité d'un virage vers la diplomatie, parce que si la diplomatie ne fonctionne pas, personne ne veut en subir l'opprobre", a-t-il ajouté.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL