Trump promet que le Mexique paiera pour le mur

Claudine Rigal
Juin 1, 2018

Donald Trump ressuscite son cri de ralliement selon lequel le Mexique paiera pour le mur que le président américain propose à la frontière, en dépit de négociations délicates en cours sur l'avenir de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).

"En fin de compte, le Mexique paiera pour le mur", a déclaré le président américain à des partisans réunis à Nashville, dans l'Etat du Tennessee.

Le Mexique s'est opposé sans relâche à l'idée de devoir payer pour le mur - pour lequel M. Trump a demandé des milliards de dollars au Congrès - et les propos du président sur la question ont attisé les tensions entre les deux pays.

Son homologue Enrique Peña Nieto est cependant tout aussi inflexible. Ni maintenant, ni jamais. Le Mexique ne paiera JAMAIS pour un mur. "Cordialement, le Mexique (nous tous)", a-t-il écrit sur Twitter. S'en est suivie la pire crise diplomatique depuis des décennies entre les deux pays.

Des effets sur les négos?

En avril, M. Trump avait annoncé qu'il enverrait des milliers de soldats de la Garde nationale à la frontière mexicaine où ils pourraient rester jusqu'à la construction du mur.

Jusqu'à 4 000 gardes pourraient être déployés au total le long de la frontière qui s'étend sur quatre États américains.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL