Un ver parasite se promenait sous sa peau depuis deux semaines — Russie

Evrard Martin
Juin 28, 2018

La patiente s'est présentée en rendez-vous chez son ophtalmologue alors que depuis deux semaines un enflement se déplaçait sur son visage. Une Russe de 32 ans a passé plusieurs jours à observer l'apparition et la disparition de nodules sur son visage, rapporte The New England Journal of Medecine.

Une jeune femme s'inquiétait de voir des nodules se déplacer sur son visage.

Vladimir Kartashev, professeur de chirurgie qui a vu la jeune femme, a expliqué à CNN que le parasite pouvait " apparaître et disparaître en quelques minutes ". En France, une soixantaine de cas ont été recensés par une étude publiée en 1999.

Elle avait, au départ, repéré une bosse sous son œil gauche. Et puis encore plus tard, c'est sa lèvre qui a commencé à prendre des dimensions énormes. Le nodule provoquait parfois une sensation de brûlure ou des démangeaisons, mais elle n'avait pas d'autres symptômes inquiétants.

" LIRE AUSSI - Existe-t-il des peaux à moustiques? ". Elle avait pris des selfies montrant le parcours de la bosse suspecte. Il adresse alors sa patiente à l'hôpital de Rostov-sur-le-Don, au sud-ouest de la Russie. La patiente a d'ailleurs expliqué qu'elle avait été piquée à de nombreuses reprises par des moustiques lors d'un récent séjour à la campagne. Là-bas, des médecins retirent le ver à l'aide d'une incision chirurgicale et, dans un second temps, parviennent à l'identifier plus précisément: il s'agissait de Dirofilaria repens.

Le ver Dirofilaria repens grandit dans l'organisme de certains mammifères infectés, tels que les chiens, les chats ou les renards. En piquant l'animal porteur, les moustiques prélèvent des larves de Dirofilaria à leur premier stade de développement (stade dit microfilaire). La patiente s'est parfaitement remise de cette cohabitation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL