Une journaliste agressée sexuellement à Saransk - CM 2018

Solenn Plantier
Juin 21, 2018

La journaliste colombienne Julieth Gonzalez Theran, qui travaille pour la rédaction hispanophone de Deutsche Welle, était en direct lorsqu'un homme coiffé d'une casquette surgit dans le champ de la caméra, met une main sur un bras de la jeune femme, l'autre sur sa poitrine, et l'embrasse sur la joue, avant de disparaître.

Professionnelle, et malgré une légère grimace, la journaliste poursuit son duplex "comme si de rien n'était", rapporte le Parisien.

Solidaire, le groupe allemand a lui aussi posté un message sur son compte Instagram, écrivant qu'il avait fallu du courage à Julieth Gonzalez Theran pour entrer au cœur de la fan zone, et qu'il s'agissait d'une "mission dangereuse".

Julieth Gonzalez Theran a réagi lors d'une interview donnée à Deutsche Welle : "J'étais sur place depuis deux heures pour préparer mon direct et il n'y avait eu aucune interruption. Nous sommes tout aussi professionnelles et méritantes que vous", assène la reporter colombienne. "Respect! Nous ne méritons pas ce traitement". Il est venu vers moi, m'a embrassée et a touché ma poitrine. "J'ai été obligée de continuer et ensuite, j'ai essayé de voir s'il était toujours là, mais il était déjà parti", a-t-elle ensuite expliqué sur le site de la chaîne.

Partagée de nombreuses fois sur les réseaux sociaux, la vidéo a suscité l'indignation.

"Je partage la joie du football, mais nous devons tracer la frontière entre l'affection et le harcèlement", a fini souligner la journaliste sportive.

Déstabilisée, la présentatrice poursuit son direct malgré l'acte irrévérencieux. Cette séquence a choqué de nombreux téléspectateurs.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL