Vers une hausse des prix de 6,5 % au 1er juillet — Gaz

Xavier Trudeau
Juin 11, 2018

La facture de gaz pourrait s'alourdir cet été.

La commission de régulation de l'énergie justifie cette hausse, qualifiée d'importante, par l'augmentation cumulée des "principaux postes de coûts d'utilisation des infrastructures (transports, stockage, distribution) supportés par Engie", des coûts d'approvisionnement en gaz naturel avec "la hausse des prix constatée sur les marchés" et des coûts de commercialisation du gaz. Dans le détail, le rapport fait état d'une hausse de 3% des coûts d'approvisionnement, de 2,5% des coûts d'infrastructures et de 2,6% des coûts commerciaux.

Pour que ces nouveaux tarifs soient appliqués, l'avis de la CRE doit désormais faire l'objet d'un arrêté ministériel. Le gouvernement a quand même une marge de manœuvre " sur les coûts commerciaux et sur les coûts d'approvisionnement, précise la porte-parole de la commission. La CRE indique donc que les tarifs réglementés hors taxe devraient ainsi croître de 8,1%, mais avec le maintien des taxes à leur niveau actuel, la facture TTC augmenterait "de l'ordre de 6,5%".

En juillet 2017, le Conseil d'État avait en effet jugés les tarifs réglementaires contraires au droit européen et avait imposé à l'État de les supprimer.

Près de 60% des 11,5 millions de sites résidentiels et professionnels alimentés au gaz ont déjà quitté les tarifs réglementés pour des offres de marché, un chiffre en hausse continue, selon la CRE.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL