Youtube (Music) Premium arrive en France pour concurrencer Apple et Amazon

Alain Brian
Juin 19, 2018

Le plein accès à Google Play Music, qui risque de s'effacer à terme, est inclus dans cet abonnement, tout comme les abonnés à Google Play Music vont automatiquement basculer sur YouTube Music Premium.

On commence avec YouTube Music. D'où la signature, en début d'année, de nouveaux accords plus équilibrés financièrement avec les principales maisons de disques qui, selon Google, sont désormais similaires à ceux passés par ses concurrents avec l'industrie musicale. Le design de l'application s'inspire beaucoup de celui de YouTube, avec un onglet Accueil, Hotlist (tendance) et Bibliothèque.

YouTube Music est un service de streaming qui vient concurrencer Apple Music, Spotify, Deezer et les autres.

Après avoir été annoncé il y a un peu plus d'un mois, Google officialise le lancement de ses deux nouvelles offres YouTube Music et Youtube Premium. Outre les milliers de playlists, de recommandations personnalisées et un très gros catalogue d'albums et de chansons téléchargeables, YouTube ajoute son gigantesque répertoire de clips et vidéos de concerts de stars ou d'inconnus, désomais visibles sans publicité pour 9,99 euros par mois. Si vous aimez la musique de jeu vidéo, par exemple, vous savez à quel point cela peut s'avérer pratique.

La "bonne " nouvelle, c'est que si vous disposez déjà d'un abonnement à Google Play Music, ce dernier est commun avec YouTube Music Premium. Il n'est donc pas nécessaire de payer deux fois. L'application YouTube Music est disponible sur Play Store et App Store.

Enfin, Google a également lancé YouTube Premium en France. YouTube Premium inclut un abonnement YouTube Music, retire les publicités sur les vidéos YouTube, propose une lecture en arrière-plan, permet de télécharger les vidéos et d'accéder aux séries créées par YouTube. Il est commercialisé à 11,99 euros par mois (17,99 euros pour les familles).

YouTube pourrait renforcer ainsi sa position de géant mondial de la musique: 85% de ses utilisateurs s'en servent pour écouter gratuitement de la musique (soit 1,3 milliard d'internautes), selon une étude de l'IFPI (Fédération internationale de l'industrie phonographique) portant sur 13 pays.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL