Attention au risque d'intoxication au cyanure — Noyau d'abricot

Evrard Martin
Juillet 31, 2018

Les amandes à l'intérieur des noyaux d'abricot sont à consommer avec modération en raison du "risque d'intoxication au cyanure", a recommandé dimanche l'agence de sécurité sanitaire (Anses).

Dans le cadre de son dispositif de toxicovigilance, l'Anses a recensé les cas d'intoxication déclarés au réseau des Centres antipoison français depuis 2012. Heureusement, les cas graves d'intoxication à cause des amandes amères d'abricot sont rares: en 5 ans, parmi les 154 cas répertoriés, seuls 33 étaient symptomatiques. "On l'obtient après avoir cassé la coque dure du noyau d'abricot et, par conséquent, elle n'entre pas en contact avec le fruit lui-même", expliquait-elle en avril 2016.

En effet, ingrédient bien connu des confectionneurs de confitures, les amandes de noyaux d'abricots contiennent une quantité importante d'amygdaline, un glycoside cyanogène, qui libère de l'acide cyanhydrique (cyanure) hautement toxique lors de la digestion. À faible dose, l'intoxication au cyanure peut provoquer des symptômes tels que fièvre, nausées, insomnie, douleurs articulaires et musculaires et une chute de tension artérielle.

À forte dose, l'intoxication peut conduire à des convulsions, des troubles respiratoires, une diminution de la fréquence cardiaque, une perte de connaissance, voire un coma. Ce médecin, le Dr Krebs, invente une sorte d'extrait d'amygdaline qu'il nomme Laetrile et qu'il vend pour traiter les cancers.

Pourtant, sur Internet, des sites se revendiquant "bio" font encore la publicité de ces amandes, l'un d'eux promettant par exemple que "prises à forte dose, les tumeurs cancéreuses sont réduites". Une femme de 54 ans qui, " après avoir consommé 50 amandes en une journée", a été hospitalisée en hypotension, et un homme de 87 ans qui en avait mangé 40, et qui a fait un malaise cardiaque.

Mais que les amateurs se rassurent: "la consommation de ces amandes dans un but d'agrément alimentaire reste possible", tant qu'on est raisonnable.

L'Agence rappelle qu'il existe donc des quantités d'amandes à ne pas dépasser par jour établies par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa): environ 1 à 3 amandes pour les adultes et la moitié d'une petite amande pour les jeunes enfants. "La consommation normale d'abricots ne pose donc pas de risque pour la santé des consommateurs".

Quant à la consommation d'abricots, elle est sans crainte: en effet, l'amande se trouve à l'intérieur du noyau d'abricot.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL