Au moins 54 morts à cause de la chaleur — Canada

Claudine Rigal
Juillet 11, 2018

En plus de la chaleur accablante, la métropole a été touchée par un avertissement de smog. À 7 h jeudi matin, 8000 foyers étaient toujours sans électricité dans la province. Il en va de même pour Toronto, Ottawa, Québec ainsi que dans les Maritimes.

Le retour du temps plus doux est accueilli comme un soulagement après plus de sept jours d'une canicule où le mercure a franchi les 36 degrés Celsius à plusieurs reprises. L'humidex est un indice utilisé au Canada exprimant l'effet combiné de la chaleur et de l'humidité dans l'air et donc le niveau de chaleur ressenti par la plupart des personnes.

Jeudi 5 juillet 2018 ((rezonodwes.com))- Les autorités sanitaires ont recensé trente trois morts au Québec, depuis vendredi dernier, en raison de la canicule qui sévit sur l'est du Canada et qui tire à sa fin jeudi. Les autres décès ont été rapportés en Estrie, à Laval, en Mauricie et en Montérégie.

Une canicule intense avait frappé Montréal lors de l'été 2010.

Des bouteilles d'eau ont également été distribuées aux sans-abris, des îlots de fraicheur ont été installés.

Avec le facteur humidex, la température ressentie a atteint 41 à Montréal, jeudi.

Malgré toutes les mesures prises, des personnes sont décédées, potentiellement à cause de cette vague de chaleur.

Selon les autorités, toutes sont mortes chez elles dans des endroits en hauteur, non climatisés et près d'ilots de chaleur. Dix-huit décès liés à cet épisode de chaleur ont été décomptés dans l'agglomération de Montréal, a précisé la directrice régionale de la santé publique de Montréal, le Dr Mylène Drouin, au cours d'un point de presse.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL