Christian Prudhomme appelle à la sérénité

Solenn Plantier
Juillet 22, 2018

L'addition a été conséquente pour le Français Romain Bardet (AG2R), le Colombien Nairo Quintana (Movistar), l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et le Slovène Primoz Roglic (Lotto NL-Jumbo), qui ont concédé près d'une minute à Thomas dans le final.

Le maillot jaune Geraint Thomas (Sky), qui comptait 1:39 d'avance sur son coéquipier Chris Froome, conserve sa position de leader du général. Il demande que le public respecte les coureurs.

Une montée "pénible". "On a eu une montée de l'Alpe très pénible". Mais, selon les images des réseaux sociaux, la chute de l'Italien semble bien avoir été provoquée par l'appareil photo d'un spectateur.

Christian Prudhomme a qualifié d'"inconscient" le comportement d'une partie du public avant de souligner à propos de la chute de Nibali: "Même si ce n'est pas un spectateur surexcité qui le fait tomber, c'est un spectateur".

Il faut dire que Nibali et les autres coureurs montaient à travers le nuage d'un fumigène.

Le directeur du Tour a aussi mis en cause les fumigènes: "On n'y voyait plus rien, il (Nibali) n'y voyait plus rien". On fait respirer une odeur nauséabonde aux coureurs du Tour, et en plus on les aveugle.

Après 12 étapes, Nibali occupait la 4e place et était encore en lice pour le podium, voire la victoire. Lucide sur le fait que l'Alpe d'Huez est toujours un pic du Tour avec une ambiance différente, il ne doute pas que le public bienveillant soit de retour dans les prochains jours.

Ce n'est pas la première fois qu'un cycliste se fait piéger par un accessoire sur le bord de la route.

Le Sicilien a chuté lourdement à quatre kilomètres de l'arrivée de l'étape, alors que l'espace de chaussée disponible se rétrécissait, du fait de la présence du public très nombreux en haut des 21 virages. Il avait gagné l'étape à Luz-Ardiden.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL