Circulation quasi normale attendue mardi sur dix liaisons IC — Service minimum

Xavier Trudeau
Juillet 12, 2018

Le trafic ferroviaire est fortement perturbé mardi, en raison de la grève de 48 heures organisée par le Syndicat Indépendant pour Cheminots SIC et soutenue par les syndicats SACT et Metisp-Protect, a fait savoir Elisa Roux, porte-parole de la SNCB. L'action a débuté mardi à 03h00 du matin et, pour la deuxième fois, le service minimum est d'application.

A nouveau, la SNCB privilégie les grandes lignes, puisqu'il s'agit des liaisons IC Ostende-Bruxelles-Eupen, Charleroi-Sud-Essen, Binche-Turnhout, Quiévrain-Liège-Guillemins, Bruxelles-Midi-Namur-Luxembourg, Bruxelles-Midi-Namur-Liège-Palais, Tournai-Namur, Tongres-Hasselt-Aarschot-Bruxelles-Denderleeuw-Alost-Gand-Saint-Pierre, Gand-Saint-Pierre-Landen, Liers-Gouvy, Gouvy- Luxembourg et Bruxelles-Midi-Anvers-Central-Breda-Amsterdam-Central. Huit d'entre elles desservent les grandes villes wallonnes.

L'offre de trains vers la Côte est quant à elle limitée. De nombreux trains vers Brussels Airport seront également supprimés.

Les autres relations IC devraient circuler de manière irrégulière.

Un nombre très limité de trains S et de trains L circule par ailleurs et ce, uniquement pendant les heures de pointe. La plupart des trains P ne circuleront pas. Les trains supplémentaires vers le littoral et les trains touristiques ne seront quant à eux pas de sortie. Les gares Arcades, Balen, Beringen, Beverlo, Bourg-Léopold, Coxyde, Dixmude, Duinbergen, Florenville, Furnes, Heist, Heusden, Hofstade, Knokke, Kortemark, La Panne, Tielt, Zolder, Zonhoven ne seront pas desservies, indique la SNCB.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL