Coupe du Monde : EdF: l'immense joie de Deschamps

Pierre Vaugeois
Juillet 16, 2018

Fous de joie, les joueurs de l'équipe de France, ont empêché leur coach Didier Deschamps de prendre la parole au début de sa conférence de presse, en le prenant dans leurs bras ou en l'arrosant avec diverses boissons. Je suis heureux, car on est parti de loin. Cela n'a pas toujours été simple.

Et Didier Deschamps d'inscrire le sien au panthéon du sport mondial: Il devient le troisième homme à lever le trophée comme joueur puis comme entraîneur, après le Brésilien Mario Zagallo (vainqueur comme joueur en 1958 et 1962, comme sélectionneur en 1970 et comme adjoint en 1994) et l'Allemand Franz Beckenbauer (joueur en 1974, entraîneur en 1990). Pour les joueurs, c'est une jeune génération. "On n'a pas fait un énorme match, mais on a montré des qualités mentales, donc c'est mérité ". Cela a été important de désacraliser. Comment le capitaine des champions du monde 1998 a-t-il transformé une équipe moribonde en finaliste du Mondial? On était 20 personnes dans le staff, depuis 55 jours.

"On est fiers d'être Français". "Ils sont sur le toit du monde pour quatre ans", a réagi le boss des Bleus au micro de TF1. "C'est le sacre suprême donc c'est merveilleux", poursuit le sélectionneur.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL