Des trafiquants de vésicules biliaires d'ours noirs traqués

Evrard Martin
Juillet 20, 2018

Le contenu de cet organe est particulièrement recherché en Asie en raison de ses vertus prétendument thérapeutiques et aphrodisiaques.

Quelque 150 agents, accompagnés d'escouades canines, ont été déployés sur le terrain pour démanteler un réseau de commerce illégal de vésicules biliaires d'ours noir.

SAGUENAY | Une vaste opération des agents de la faune est actuellement en cours dans des régions du Québec, dont la Côte-Nord et le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ces vésicules ont une grande valeur sur le marché noir.

Une soixantaine de braconniers - certains des chasseurs, d'autres des piégeurs ou des revendeurs - ont été interpelés.

S'ils sont reconnus coupables, les individus impliqués sont passibles d'amendes pouvant atteindre plus de 325 000 $.

La dernière opération antibraconnage du genre remonte à 2002 dans la région.

Le Québec compte environ 70.000 ours noirs sur son territoire mais l'espèce est "très sensible à la surexploitation", a-t-il souligné.

"Cela fait que toute activité qui a un lien commercial (.) pourrait mettre en danger l'état des populations".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL