Etats-Unis: le ministre de l'Environnement controversé de Trump démissionne

Claudine Rigal
Juillet 8, 2018

L'administrateur de l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis (EPA), Scott Pruitt, a démissionné jeudi 5 juillet de son poste sur fond de controverses relatives à ses dépenses, notamment lors d'un voyage au Maroc, mais également l'éthique et la gestion de l'agence qu'il dirigeait. Le directeur de l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA), qui était l'un de ses lieutenants les plus zélés, était pourtant devenu encombrant.

Andrew Wheeler devrait continuer la politique de son prédécesseur consistant à détruire le bilan écologique de Barack Obama, et à assouplir les réglementations environnementales.

Tout a commencé par des dépenses de voyages excessives, en première classe ou dans des avions affrétés aux frais du contribuable, contrairement aux règles gouvernementales. Il est aussi accusé d'avoir demandé à son personnel de réaliser des tâches pour son compte personnel.

Il n'y a pas qu'en avion que Scott Pruitt veillait à sa sécurité. les médias ont peu à peu découvert le nombre pléthorique de gardes du corps accompagnant l'administrateur, 24 heures sur 24, même à l'étranger.

La nomination de cet avocat de formation originaire de l'Ohio, ancien numéro deux de l'EPA (Agence de Protection de l'Environnement), est vivement critiquée par les démocrates, qui lui reprochent ses liens avec les lobbyistes de l'énergie. Le président américain a annoncé sur Twitter avoir accepté sa démission.

Au-delà de ces affaires qui ont défrayé les chroniques, c'est ses prises de position politiques qui en avaient fait l'ennemi juré des organisations environnementales.

C'est donc ici que s'achève le mandat de Scott Pruitt dans le gouvernement Trump, après une succession d'affaires et de révélations le concernant toutes plus incroyables les unes que les autres.

Epinglé pour ses dépenses dispendieuses et ses relations troubles avec les lobbies, le ministre de l'Environnement américain Scott Pruitt a donné sa démission à Donald Trump. Lorsqu'il était "Attorney General" de l'Oklahoma, Scott Pruitt avait ferraillé devant les tribunaux contre l'administration Obama, main dans la main avec l'industrie pétrolière dont il était l'un des lobbyistes les plus efficaces. Mais aussi celui qui a bataillé avec succès auprès de Donald Trump pour faire sortir les Etats-Unis de l'Accord de Paris. Andrew Wheeler a notamment travaillé pour les cabinets de conseil FaegreBD Consulting et Faegre Baker Daniels.

Trois semaines après son arrivée à la tête de l'EPA, Scott Pruitt affirmait, à rebours du très large consensus de la communauté scientifique, que les activités humaines (via l'utilisation des énergies fossiles) n'étaient pas le moteur principal du réchauffement climatique en cours.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL