Faire le ménage serait aussi nocif que la cigarette

Evrard Martin
Juillet 12, 2018

Faire le ménage ne serait pas gage de bonne qualité de vie.

Fumer tue, faire le ménage aussi comme l'assure une récente étude norvégienne publiée dans la revue spécialisée "American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine".

En effet, les additifs chimiques contenus dans les produits ménagers n'enlèvent pas comme ça en quelques secondes la saleté ou la crasse par leur simple composants naturels.

Cette information plaira sans doute aux plus fainéants d'entre vous. L'étude montre une diminution progressive des capacités respiratoires, surtout chez les femmes: le "volume respiratoire maximal par seconde" diminuerait de 3,6 millilitres par ans.

Signe que la répartition des tâches ménagères n'est pas vraiment de mise dans une majorité des ménages puisque les hommes qui ont participé à l'expérience ont été beaucoup moins touchés: aucun effet indésirable n'a été détecté chez les sujets masculins.

La vingtaine d'auteurs de cette étude a ainsi alerté la population sur la toxicité des produits chimiques.

Les scientifiques de l'Université de Bergen ont étudié les poumons de 6200 personnes utilisant des produits ménagers chimiques: produit à vitre, anticalcaire, javel, nettoyant pour le sol, dégraissant etc. D'après leurs résultats, utiliser ces produits toxiques régulièrement revient à fumer un paquet entier de cigarettes par jour sur une période de 10 à 20 ans.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL