Grande-Bretagne : un patient greffé d'un pénis sur Orange Actualités

Evrard Martin
Juillet 1, 2018

Atteint d'une malformation qui touche un homme sur vingt millions, Andrew Wardle est né sans organe sexuel, mais avec des testicules. Sa vessie s'est développée anormalement et la pathologie s'est étendue à la zone pelvienne, résume le Daily Mail.

Cette malformation rare qui touche 1 homme sur 20 millions, l'a rendu dépressif: il a déjà tenté à deux reprises de se suicider. Incapable d'avoir des relations sexuelles dites "normales", l'homme va pouvoir avoir son premier rapport sexuel grâce à la médecine. "J'ai passé 44 ans sans pénis et je me suis débrouillé pour ne pas avoir de sexe pendant tout ce temps (.) Cela me permettra de faire partie intégrante de la société", a déclaré Andrew, actuellement en couple. Elle a été réalisé ce 22 juin à l'University College Hospital à Londres, pour un coût estimé à 50 000£.

L'opération s'est bien déroulée et a été pratiquée comme pour les cas de transsexuels voulant changer de sexe. De la peau, des nerfs et des muscles de son avant-bras gauche ainsi qu'une veine de sa jambe droite ont été prélevés, puis roulés en forme de tube pour donner l'apparence d'une verge. Enfin, une pompe en silicone est inséré dans la greffe pour gonfler le membre et obtenir une érection à chaque fois que le patient l'active.

Le Britannique sera en état d'érection permanente pendant les dix jours qui suivent l'opération. Et ceci afin que les médecins s'assurent qu'il n'y ait aucun rejet.

Son pénis artificiel sera pleinement opérationnel après six semaines. Ensuite, le patient et sa petite amie de longue date pourront avoir un rapport sexuel.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL