"Il n'est pas trop tard pour sauver le Brexit" — Johnson

Claudine Rigal
Juillet 21, 2018

"Nous avons encore le temps dans ces négociations", a-t-il affirmé, prônant une coupure nette avec l'UE alors que la Première ministre se dirige vers un Brexit "doux", qui maintiendrait des liens étroits avec l'UE. Nous avons changé de tactique une fois et nous pouvons changer à nouveau. Theresa May peut donc souffler (un peu).

L'ancien Premier ministre britannique Tony Blair ne mâche pas ses mots lorsqu'il détaille ce qu'il pense de la gestion du Brexit par le gouvernement. Une vision qu'il a opposée à la "pitoyable incertitude" qui a émergé selon lui de la réunion de Chequers, le 6 juillet lors de laquelle le gouvernement a élaboré son projet pour l'après-Brexit, immédiatement critiqué de tous côtés.

Par ailleurs, la Première ministre britannique Theresa May a déclaré mercredi que "l'Union européenne doit savoir que le Royaume-Uni est prêt à une sortie de l'UE même sans accord et que cette option du "no deal "est étudiée à Londres".

Elle a une fois de plus assuré qu'elle "mettrait en oeuvre ce pour quoi les gens ont voté" et qu'elle se fixait pour objectif d'obtenir un accord avec Bruxelles. "Nous devons essayer aujourd'hui parce que nous n'aurons pas d'autre chance de bien le faire", a-t-il lancé, dans un discours passionné.

"Nous avons du temps et si le Premier ministre pouvait renouer avec cette vision une fois encore avant nous, alors je crois qu'elle pourrait livrer un Brexit formidable pour le Royaume-Uni, avec un avec une approche positive et confiante qui unira ce parti, qui unira cette chambre mais aussi ce pays".

Les parlementaires ont finalement rejeté par 307 voix contre 301 l'amendement en question, qui stipulait que le gouvernement britannique devrait tenter de négocier un maintien dans l'union douanière de l'UE si, à la date du 21 janvier 2019, il n'était pas parvenu à négocier avec les Vingt-Sept un accord qui permette un libre-échange sans accroc.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL