Incident financier découvert chez Aricent — Altran

Xavier Trudeau
Juillet 15, 2018

L'action d'Altran dévissait de près de 21%, vendredi à la Bourse de Paris, pénalisée par l'anomalie décelée dans les comptes d'Aricent, antérieure à son rachat en mars 2018 par le groupe de conseil en technologie.

Une véritable panique s'empare des actionnaires suite à la découverte de bons de commandes fictifs représentant un montant de 10Ms$ chez Aricent, sa filiale californienne, acquise pour 2Mds$ mi-2017 (Aricent est un spécialiste de l'intelligence artificielle et des services de design et d'ingénierie digitale, dont le siège est à Santa Clara). "Les impacts directs et indirects liés à cet événement amènent Altran à réévaluer le profil de marge d'Aricent à environ 15,6% sur les 12 derniers mois à juin 2018", précise le groupe français qui a engagé un plan d'action pour rétablir le profil de marge à 18,3% qui avait été communiqué, d'ici la fin de l'année.

Altran a lancé une enquête approfondie relative au contrôle interne d'Aricent et se réserve le droit de procéder à tout recours judiciaire à sa disposition.

"Ce sont des agissements tout à fait condamnables et à ce stade limités à un individu qui est poursuivi et qui ne concernent qu'un client d'Aricent". "Ces bons de commandes fictifs concernaient des commandes de " software " basés sur de la propriété intellectuelle", a précisé le PDG d'Altran, Dominique Cerutti, lors d'une conférence de presse téléphonique.

Les faits ont eu lieu sur la période courant du troisième trimestre 2017 au premier trimestre 2018.

"Altran ne prévoit pas d'impact significatif sur ses chiffres du premier semestre, mais le profil de marge d'Aricent est révisé à 15,6%, contre 18,3% précédemment", ont noté les analystes de Aurel BGC.

"Selon les explications données sur les raisons de la réévaluation du profil de marge, nous pensons qu'un certain scepticisme pourrait s'installer sur le potentiel financier d'Aricent", ajoutent-t-ils.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL