La pollution de l’air serait à l’origine d’un diabète sur sept

Evrard Martin
Juillet 4, 2018

" La pollution a contribué à 3,2 millions de nouveaux cas de diabète dans le monde en 2016, ce qui représente environ 14% des nouveaux cas", ont écrit les auteurs, de la faculté de médecine Washington à Saint-Louis (États-Unis).

14% des nouveaux cas de diabète en 2016 seraient dus à la pollution de l'air. C'est la conclusion tirée par des chercheurs américains, qui ont publié une étude dans The Lancet Planetary Health le 30 juin. Ceux-ci se sont intéressés au PM2·5, le polluant le plus documenté à ce jour.

Choisis au départ parce qu'aucun d'eux ne présentait de diabète, certains sujets de cette étude ont toutefois développé la maladie en raison de la situation géographique où ils résidaient.

Les chercheurs ont bâti un modèle statistique pour voir dans quelle mesure la pollution de l'air dans leur lieu de résidence pouvait expliquer qu'ils devenaient diabétiques. Des facteurs favorisant le diabète comme le surpoids et l'obésité ont été pris en compte.

Ces résultats sont importants pour le Pr Ziyad Al-Aly, qui a participé à l'étude: "Beaucoup de lobbies économiques affirment que les niveaux actuels [de rejets de polluants dans l'atmosphère autorisés] sont trop stricts et devraient être relevés". "Des preuves montrent que ces niveaux actuels ne sont toujours pas suffisamment sains et doivent être abaissés ", a-t-il ajouté. Cependant, comme tient à le souligner la communauté scientifique, l'augmentation des diabètes liés à la pollution s'observe plus particulièrement en Inde, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Afghanistan et au Guyana, là où la réglementation concernant la pollution de l'air est moins stricte et moins bien respectée que dans d'autres pays tel que la France.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL