La rougeole fait une troisième victime en 2018 en France

Evrard Martin
Juillet 8, 2018

La rougeole a fait une troisième victime cette année. Âgée de 17 ans, elle souffrait d'immunodépression, pathologie qui affaiblissait ses défenses immunitaires, elle ne pouvait donc pas être vaccinée. Elle est décédée suite à des complications neurologiques.

Selon l'ARS, depuis le 6 novembre 2017, 2.576 cas de rougeole ont été confirmés en France, dont 1.096 en Nouvelle-Aquitaine, et 90% des cas "n'étaient pas ou insuffisamment vaccinés (deux doses nécessaires)".

La rougeole avait déjà tué le 10 février à Poitiers une mère de famille de 32 ans qui n'avait jamais été vaccinée et qui a contracté le virus en conduisant son père aux urgences.

La rougeole a fait un troisième mort en France en 2018, une jeune fille de 17 ans décédée " des suites de complications neurologiques " liées à cette maladie contagieuse au CHU de Bordeaux, a annoncé, vendredi, l'agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine. "On ne peut pas vacciner les enfants de moins de 6 mois, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimés. À la fois pour soi, pour ne pas contracter la maladie, mais également pour les autres" ajoute t-il. Toutefois, il faut rester très vigilant car la couverture vaccinale contre la rougeole reste insuffisante en Nouvelle-Aquitaine et de nouveaux foyers peuvent donc apparaître. Dans la région de Nouvelle-Aquitaine, où l'adolescente résidait, 1100 cas de rougeole ont été recensés depuis novembre dernier. Tantôt accusées d'être dangereuses pour la santé, tantôt d'être guidées par des intérêts financiers des laboratoires, les campagnes pour la vaccination rencontrent parfois l'hostilité. Celui contre la rougeole a pourtant permis de passer de 300 000 cas de rougeole par an en 1985 à 10 000 en 2000.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL